La trésorerie correspond au solde de l’ensemble des comptes bancaires de l’entreprise. Et même si cette notion paraît très simple, il convient malgré tout de la nuancer. En effet, la trésorerie est identifiée dans le bilan comptable au niveau de la rubrique « disponibilités » et elle doit être mise en confrontation avec la rubrique du résultat. Car il serait erroné de penser que la somme disponible sur les comptes bancaires d’une entreprise, correspond à ce qu’elle a réellement gagné !

 

La trésorerie : Pourquoi est-ce différent du résultat

La trésorerie correspond à l’argent de l’entreprise, disponible sur son compte bancaire pour pouvoir honorer notamment ses fournisseurs et ses dettes fiscales et sociales. Ces disponibilités sont générées grâce à l’activité de l’entreprise et plus particulièrement grâce à l’encaissement de factures émises pour les clients. Or, dans tous les secteurs d’activité, les clients ne règlent pas leurs factures comptant, mais se voient accorder des délais de paiement. Et réciproquement, les entreprises ne paient pas tous leurs fournisseurs immédiatement et se voient accorder également des délais de paiement.  L’argent ainsi disponible, permet aux entreprises de faire fonctionner leur activité au quotidien.. 

 

Le résultat comptable est la différence entre les produits et les charges de l’entreprise. Les produits sont souvent assimilés au chiffre d’affaires. Les charges correspondent notamment aux dépenses nécessaires aux besoins de l’activité (achat de matière, salaires, etc). Et il convient de constater le chiffre d’affaires et les dépenses sans tenir compte du fait que l’entreprise a encaissé ou non ses factures de ventes ou qu‘elle n’a pas payé ses factures fournisseurs. A ce résultat, il convient d’ajouter ou de soustraire des éléments calculés tels que les amortissements des investissements, la variation de stock ou encore les quote-parts de subvention d’investissement.

Les notions de trésorerie et de résultat comptable sont donc deux 2 notions totalement distinctes.

 

Création d’entreprise : l’importance de bien estimer votre besoin de trésorerie

Lors de la rédaction du business plan  il convient d’être particulièrement attentif au résultat comptable dégagé par l’activité et de la trésorerie que l’entreprise a prevu de générer. Un spécialiste en accompagnement à la création d’entreprise identifiera bien entendu, les produits et les charges mais il demandera également le stock nécessaire à l’activité, les délais de paiements clients et fournisseurs. C’est l’ensemble de ces éléments qui permettront de déterminer le besoin en trésorerie. Ce besoin est financé en partie par des fonds propres et en partie par un prêt bancaire qu’il faudra alors négocier auprès d’un partenaire bancaire. 

L’objectif principal consiste à générer suffisamment d’activité pour pouvoir payer les fournisseurs et le prêt bancaire. Des besoins sous-estimés ou un début d’activité en-deçà des espérances risquent de mettre rapidement l’entreprise en difficulté.

 

Création d’entreprise : Que faire de la trésorerie dégagée par l’activité

Dans une entreprise, il convient d’avoir une gestion prudente de sa trésorerie. Ce n’est pas parce qu’une activité génère du “cash” qu’il faut le dépenser et cela ne signifie pas non plus que l’entreprise devra payer beaucoup d’impôts. Cette trésorerie peut par exemple être laissée en compte pour absorber une baisse d’activité liée à sa saisonnalité, être distribuée aux actionnaires, être utilisées dans le cadre de placements permettant d’anticiper des dépenses futures, être placée pour garantir des prêts ou encore payer plus rapidement les fournisseurs et ainsi obtenir de l’escompte. Par contre, cette trésorerie n’a pas vocation à financer des investissements, ni à rester sur les comptes bancaires sans rémunération. Votre expert-comptable est le meilleur partenaire pour vous conseiller sur les optimisations possibles de la trésorerie.

 

Création d’entreprise : Que faire en cas de manque de trésorerie

Mais il arrive aussi qu’une entreprise manque de trésorerie et l’actualité nous montre malheureusement qu’un manque de trésorerie peut rapidement mettre celle-ci en grande difficulté. Ainsi, il est tout d’abord important de connaître les raisons de ce manque de trésorerie et elles peuvent être nombreuses : Des clients qui ne respectent pas leur délai de paiement ou qui font faillites, des fournisseurs payés trop rapidement, un stock trop important, une baisse de la rentabilité, etc… autant de raison qui peuvent mettre sous tension la trésorerie d’une entreprise.

Une fois le problème identifié, il convient de mettre en oeuvre des solutions adaptées au contexte. Si nécessaire, il peut être pertinent de rencontrer le partenaire bancaire pour solliciter un prêt de trésorerie. La banque ne consentira un prêt que sous présentation d’un nouveau business plan mettant en évidence les solutions apportées pour améliorer la trésorerie.

 

Pour conclure, la trésorerie est un concept à la base de la santé de toute entreprise. Il est recommandé de faire appel à un professionnel de la création d’entreprise pour bien appréhender ce concept. Il pourra en outre prodiguer des conseils simples pour ne pas se retrouver à cours de trésorerie. Car plus la trésorerie d’une entreprise est bonne, plus il lui sera facile de prendre des décisions qui l’engagent.