Dans les premières démarches de lancement de votre entreprise et parfois même avant l’immatriculation de votre entreprise, il est indispensable de vous préoccuper d’assurer votre entreprise. Il s’agit d’une démarche impérative dans le cadre du processus de création d’entreprise

Il existe plusieurs types d’assurances couvrant les risques d’une entreprise qu’il s’agisse de l’activité de l’entreprise à proprement parler, mais aussi des personnes, du matériel ou d’un risque spécifique. Toutes ces assurances ne sont pas forcément obligatoires mais sont jugées comme indispensables !

 

Pourquoi faut-il assurer son activité ?

Compte tenu du coût des assurances, certaines entreprises sont parfois tentées de ne pas s’assurer. Dans certains cas, le risque encouru est de l’ordre du pénal ! L’obligation de souscrire à une assurance dépend de l’activité qui sera mise en œuvre dans l’entreprise. Par exemple, dans le secteur du bâtiment, l’assurance décennale est obligatoire. A contrario, toutes les assurances ne sont pas obligatoires mais elles sont recommandées pour couvrir un risque qui lorsqu’il devient réel et pourrait remettre en cause la pérennité financière de l’entreprise.

 

Quels sont les types d’assurance

  • L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle, également appelée RC Pro – protège votre société contre les dommages qu’elle pourrait causer à un tiers. C’est une couverture obligatoire en France pour les « professions réglementées », encadrées par des dispositions législatives et réglementaires spécifiques, telles que les professionnels de santé, les métiers de conseil, les professionnels du bâtiment ou les … experts comptables ! 
  • L’assurance dommage aux biens permet de se prémunir des dommages susceptibles d’être causés aux biens professionnels. Cette assurance doit être adaptée à l’activité et à la situation de l’entreprise, car il est évident qu’une entreprise qui ne nécessite qu’un simple bureau et un ordinateur, ne devra pas être assurée de la même manière qu’un boulanger par exemple, pour lequel l’équipement professionnel est très coûteux et nécessite une meilleure couverture. 
  • L’assurance perte d’exploitation permet de couvrir l’entreprise contre l’incidence que pourrait avoir un sinistre sur son activité. On parle de perte d’exploitation lorsque, après un sinistre ( incendie, inondation, vandalisme, bris de machine, etc)  l’activité s’arrête ou est ralentie. L’entreprise voit son chiffre d’affaires diminuer mais doit continuer à payer les salaires et les fournisseurs et rembourser ses intérêts d’emprunt. L’assurance perte d’exploitation permet de se couvrir contre ce risque, par le biais du versement d’une indemnité à l’entreprise, dans le but de rétablir la situation financière telle qu’elle était à l’origine.
  • L’assurance de personnes permet d’assurer le dirigeant ou une personne clé de l’entreprise contre les accidents corporels, la maladie, l’invalidité ou le décès. Cette assurance peut être souscrite par l’entreprise pour le compte de son dirigeant ou pour l’entreprise elle-même. Cette assurance s’articule autour des frais de santé (mutuelle), de la prévoyance, et de l’assurance Homme clés.

 

Qui faut-il contacter pour s’assurer

Afin d’assurer votre entreprise, vous pouvez faire appel à une compagnie d’assurance, société d’assurance ou une mutuelle d’assurance qui fournit directement des prestations d’assurance.

Il est également possible de faire appel à des intermédiaires tels que l’agent général d’assurance, qui représente une ou plusieurs sociétés d’assurance dans un secteur géographique déterminé. 

Le courtier quant à lui, permet au chef d’entreprise de gagner du temps et de l’argent, tout en bénéficiant d’une offre d’assurance parfaitement adaptée à ses besoins. Ce professionnel joue un rôle intermédiaire entre l’assuré et l’assureur. Il est indépendant et a pour mission de négocier un contrat d’assurance à la place de son client professionnel. Fin négociateur, il doit trouver le meilleur contrat ou la meilleure formule pour son client. 

Enfin, depuis quelques années, de plus en plus d’offres de prestations d’assurance en ligne apparaissent sur Internet. Il est possible en quelques clics d’obtenir une offre d’assurances et ainsi de pouvoir les comparer entre elles. Cela permet un gain de temps important pour le chef d’entreprise qui peut alors se concentrer sur le développement de son activité.  de l’entreprise. En outre, les tarifs sont souvent avantageux Mais n’oubliez pas, que rien ne vaut le conseil personnalisé d’un professionnel, qui connaît parfaitement son domaine d’activités. 

Et si je ne trouve personne pour assurer mon entreprise ? 

Il peut arriver, en effet, que le créateur ne trouve pas d’assureur qui veuille le suivre dans son projet et couvrir les risques. Cette situation peut se produire si vous vous lancez dans une activité particulièrement risquée, ou si vous n’avez pas suffisamment d’expérience dans votre secteur d’activité. 

S’il s’agit d’une obligation légale d’assurance (assurance décennale par exemple), vous pouvez saisir le Bureau central de tarification. Cet organisme, mis en place par les pouvoirs publics, a pour rôle de permettre à un assuré, soumis par la loi à une obligation d’assurance et qui ne trouve pas d’assureur acceptant de le garantir, de répondre à son obligation.

 

S’assurer fait partie des priorités du créateur d’entreprise avant tout lancement de son activité. Les experts en création d’entreprise de CMSTART sont en mesure de proposer des assureurs ayant chacun une expertise dans leur domaine.