La création d’une entreprise est une activité euphorisante mais aussi risquée.  D’après l’INSEE,  25% des entreprises crées en 2014, n’étaient plus actives après 3 années d’existence. Pour passer ce cap, il faut agir avec prudence, être bien conseillé et avancer méthodiquement. Cela permet de réduire le risque. Et pour lancer son activité, il y a aussi des choses à ne pas faire, des erreurs à ne pas commettre. Cet article fait le point sur cinq erreurs, qui peuvent être fatales à la création d’une entreprise. 

 

Vouloir faire tout seul 

Pour de multiples raisons, l’entrepreneur peut prendre la décision de se lancer tout seul. Mais il serait dangereux de penser que le créateur connaît mieux que quiconque son projet et que de ce fait il n’a besoin de personne pour le mettre en œuvre. Se lancer dans la création d’une entreprise nécessite de faire appel à de multiples compétences. L’isolement du chef d’entreprise est souvent difficile à supporter et il est toujours utile de pouvoir s’appuyer sur des conseils extérieurs. Nous conseillons vivement de ne pas rester seul, mais de s’appuyer sur des personnes expérimentées et compétentes. De nombreux experts, tels que les experts-comptables, les avocats, les banquiers … apporteront des réponses sur des points très importants : le choix du statut juridique, le mode de financement , …  Travailler son réseau, participer à des événements professionnels, à des formations, à des salons professionnels …. sont également de bons moyens pour s’enrichir et être soutenu pendant la phase de démarrage. 

 

Faire l’impasse sur l’étude de marché

Avant de lancer son activité, il est très fortement recommandé de réaliser une étude de marché pour donner  à votre projet de création d’entreprise une chance d’aboutir et de réduire les risques au maximum. L’étude de marché peut être réalisée par l’entrepreneur lui-même. Cette phase est très formatrice, car cette étude de marché fournit de précieuses informations. 

L’étude de marché répond aux questions suivantes : 

  • qui sont les clients potentiels? Combien sont-ils ? Quel est leur profil ? 
  • qui sont les concurrents directs et indirects ? Quels sont leurs points forts et faibles ?
  • quelle est la stratégie de communication du secteur ? Qui communique ? Comment ? 
  • quel est le prix du marché ? 
  • comment est organisé le ou les circuits de distribution ?

Au final, une étude de marché réussie doit vous permettre de prendre des décisions concernant : 

  • le produit : quel produit ou service allez-vous développer et en quoi se distingue-t-il de la concurrence ?
  • le prix : à quels prix allez-vous le vendre?
  • la distribution : comment allez-vous commercialiser votre offre ? Quels vont être les réseaux de distribution : en magasin, avec une force commerciale, par Internet , … ?
  • et la communication : comment allez-vous vous faire connaître ?

 

Faire l’impasse sur le business plan

Le Business Plan est un document indispensable que tout créateur doit rédiger. C’est la première concrétisation du projet ! Ce document permet de mesurer la maturité du projet, sa faisabilité et constitue un document de présentation du projet. 

le Business Plan comprend plusieurs éléments : une présentation du porteur de projet et de son équipe le cas échéant, une présentation des produits ou services commercialisés, un résumé du marché sur lequel l’entreprise veut se lancer, la concurrence et bien sûr le modèle économique sur lequel s’appuie le créateur. Les aspects financiers ont font également partie : le prévisionnel financier; un plan de trésorerie. 

Ce document doit être rédigé avec beaucoup de soin, tant dans la forme que dans le fond. En effet, le Business Plan permet d’expliquer et de présenter à vos futurs partenaires internes ou externes votre business model. 

Il permet, en outre, de piloter l’activité lorsqu’elle sera lancée, afin de vérifier que la réalité correspond aux projections qui avaient été faites et le cas échéant, d’apporter des corrections.

 

Ne pas faire le bon choix du statut juridique

Choisir un statut juridique, c’est ce qui permet à votre entreprise d’exister. C’est l’une des premières étapes à la création d’entreprise, mais il ne faut surtout pas se précipiter. En effet, le choix de la structure juridique n’a rien d’une formalité et est lourd de conséquences. La forme juridique ( SARL, SAS, Eurl,  … ) détermine l’étendue de la responsabilité du créateur, le régime de sécurité sociale des dirigeants ou encore le régime fiscal … Faire un choix précipité ou mal adapté peut porter à conséquence.

Il est recommandé d’être bien conseillé pour choisir le statut juridique et comparer les différents statuts possibles pour votre société. De nombreux éléments sont pris en compte et varient selon les projets : l’âge du créateur, son patrimoine personnel, le montant de l’investissement nécessaire, … 

 

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter nos articles sur les différentes formes juridiques : 

Régime micro ou régime Réel : comment faire le bon choix  ?

SARL OU SAS : Quelle structure juridique choisir ?

 

Faire l’impasse sur la communication

L’objectif premier de la communication consiste à faire connaître l’entreprise et les produits ou services qu’elle propose.  

Avant d’établir un plan de communication, il faut définir le positionnement, c’est à dire l’image que vous souhaitez véhiculer auprès de vos clients bien sûr, mais aussi des prescripteurs potentiels, des partenaires et des fournisseurs. 

Pour communiquer efficacement, il est indispensable de déterminer la cible à laquelle vous souhaitez vous adresser, le message que vous souhaitez faire passer et vous fixer des objectifs. Le choix des supports est également très important et aujourd’hui le digital a pris une place considérable dans la manière de communiquer. Il est presque impossible de faire l’impasse sur ce canal, car dans le parcours d’achat du client, la recherche d’informations se fait presque systématiquement sur Internet. Cela ne veut pas dire pour autant, qu’il faut négliger les supports plus traditionnels, tels que les salons professionnels, la presse, la radio ou des prospectus, … qui peuvent être très bien adaptés à votre cible et à vos objectifs.
Quoiqu’il en soit, prévoir un budget pour la communication est indispensable, car si l’entreprise et ses produits ou services ne sont pas connus…. ils ne se vendront tout simplement pas !

 

La création d’une entreprise demande du temps et le respect de certaines étapes. Une des clés de réussite est de bien se faire accompagner. C’est pourquoi vous pouvez faire appel à nos experts en création d’entreprise. Les 3 premiers rendez-vous sont gratuits !